mardi 11 novembre 2008

Phaselis

Gaston est arrivé ce 11 novembre à Phaselis (ou Tekirova).
À 60km au sud d’Antalya.
Ce serait un port fondé par des colons de Rhodes en 690 av. J.C.

Il a parcouru 90 km depuis Kale (également nommé Demré ou Myra).
Le coin est dominé par un sommet de 2375m.

Les 50 premiers km longeaient une magnifique corniche en bordure de mer.
Ont suivi 10km de rude montée à travers les reliefs intérieurs du côté de Kumluca.

On l’avait prévenu. Il a pris son temps.
Et regretté de ne pas avoir 27 vitesses à la place des 24 de son plateau.
Il n’a pas fait trop chaud.
La route était belle, avec 2 mètres sur le côté pour rouler.

Mais l’attention à la circulation l’a peut-être empêché de jouir au maximum des “sentiers odorants, des criques couleur émeraude et des cités antiques” vantés par les guides et autres sites touristiques.

Il s’est baigné en mer. Ce qui a bien détendu ses muscles.
Il a réparé lui-même un problème de frein.

Pendant qu’il racontait, le muezzin a sonné.
Dans chaque ville ou village, il sonne 5 fois par jour, à partir de 5h30 le matin.

Demain, Gaston part vers Alanya.
Il est surpris de la bonne forme de ses muscles et pense qu’il le doit à ses trois excellents repas par jour, ses bains et ses douches et, lors des étapes, à sa station allongée 10 à 11 heures par jour (ou plutôt par nuit).

Pour situer l’endroit

Ou encore ici!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

L'appel du Muezzin est CHANTÉ cinq fois par jour.
Une personne qui connaît l'Islam

Anonyme a dit…

Françoise m'a enfin expliqué comment rédiger un commentaire!
Gaston, ta forme nous bluffe!
Nous te poussons tous dans les côtes. Ne t'en es-tu pas aperçu?
Prends soin de toi.
Babeth

gulsen a dit…

Bonsoir Monsieur Pineau,
Je lis chaque jour ceux que vous avez écrit sur mon pays avec plaisir et cruiosité. J'ai parlé avec monsieur Denoyel sur votre voyage aujourd'hui(je suis étudiante en FAC j'avais déja fait une petite traduction pour votre blog). Si vous etes d'accord j'aimerais bien traduire vos interventions en turque.
Bon continuation
gulsen

Panhaleux Anne-Marie a dit…

cher Gaston, c'est Françoise qui en répondant au mail que je viens de t'écrire, m'apprend que tu es reparti. C'est émouvant de te savoir ainsi au coeur du monde, dans les vibrations les plus musicales de la planète... fais très attention à toi, tu es un être précieux. Je t'embrasse
Anne-Marie