mercredi 25 novembre 2015

Enfin une connexion internet!


Chère Françoise,

Enfin une connexion internet! Bravo à toi et Yann pour votre couverture médiatique. Elle nous apprend des choses. Voici quelques infos supplémentaires.

Dimanche Perito Moreno - El Chaltén.
Étape grandiose, mais source de plus d'imprévus en raison de 500 km quasi-désertiques avec plus de 100 km de piste. Dépannage d’une autre voiture avec un pneu crevé; bris d'un tuyau d'arrivée d'eau sous le camion; panne d'essence évitée de justesse à quelques km d'El Chaltén grâce à l'ingéniosité de Manu.

Manu est un jeune adulte de 32 ans vraiment génial. Passionné de montagne, depuis ses 24 ans, il a d'abord alterné entre les Andes et les Laurentides pour pouvoir skier toute l'année. Puis il est tombé en amour avec San Carlos de Bariloché, où il a aménagé un vieux bus scolaire des années 60 en mobil-home pour véhiculer des amateurs de montagne. Merci à Gilles et Nicole Croyère de m'avoir fait connaître sa mère à Tours. Et merci à Agnès d'avoir donné au monde un tel fils.

El Chaltén s'est donc découvert progressivement à nous au cours d'une approche de plus de 100 km, avec ses pics de plus de 3000 m pointant vers un ciel illuminé du soleil couchant. Spectacle cosmique presque irréel. Nous avons eu beaucoup de chances, parce que El Chaltén, rebaptisée Fitz Roy, veut dire la montagne qui fume, car elle est souvent entourée de nuages.

Lundi
Pendant que Manu refait le plein, on s'initie aux vrais vélos  pour aller au Lago Desierto à 40 km. Heureusement ce sont des VTT, car c'est une piste caillouteuse à souhait avec le vent face à nous. On arrête prudemment après 20 km d'initiation très instructive.

Mardi El Chaltén - El Calafete.
Seconde initiation aux vélos, mais cette fois avec vent arrière et sur route goudronnée avec trois condors pour saluer notre départ. Du bonheur. On ne peut plus arrêter Bernard. Et Michel risque de s'envoler en ouvrant ses bras vers le ciel selon un geste cosmique qu'il est en train de nous apprendre. Malgré tout, aussi par prudence, après 40 km on arrête pour monter avec Manu qui nous rejoint. Le vrai départ de vélo se fera jeudi, après le rendez-vous historique avec Guy et Ingrid Le Boterf à l'hôtel Blanca Patagonia.


Le reste suivra en fonction des connexions internet très rares en Patagonie.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Quel plaisir de lire votre plume épique et quel éblouissement devant la photo d'El Chalten ! Vivement votre prochaine connexion et plein de bises à Manu, ce jeune adulte "vraiment génial", qui est mon frère ! Béné

agnès Bourgeais a dit…

bonjour à toute l'équipe d'aventuriers,
En sortant du boulot j'ai hâte de savoir la suite de l'aventure. Rien de nouveau pour le moment, j'imagine qu'il faut du temps pour monter les côtes avec les vélos que j'ai aperçus sur les photos!!!
j'en profite pour dire un grand merci à Nicole et Gilles d'avoir mis en lien Gaston et Manu puis de m'avoir fait rencontrer Gaston avant le grand départ.
à bientôt
Agnès