vendredi 7 mars 2008

Orangers, oliviers et Corinthe antique

Ce vendredi à Corinthe commence par une visite en moto aux champs d'orangers de la maman de Dimitra pour cueillir la provision de la semaine. La culture des orangers et surtout des oliviers représente encore une activité économique rentable. Heureusement, car on se demande ce qui pourrait remplacer les oliviers quand on voit les lieux souvent arides où ils prospèrent.

Ensuite, visite à la gare et aux compagnies maritimes pour s'informer des horaires et prendre les billets pour Athènes et l'île d'Egine conseillée par le Père Michel M. en raison du monastère Saint Nectaire.

Enfin, toujours sur la moto du magicien Iacovos, direction Corinthe antique. Je préfèrerai toujours les belles vues aux vieilles pierres. Aussi, c'est l'escalade de la citadelle dominant le tout qui m'a le plus ravi. De la Corinthe antique se détache pour moi le magnifique Hymne à l'Amour qu'elle a inspiré à Paul dans la première lettre qu'il a écrite aux habitants de cette ville: "....Si je n'ai pas l'amour, je ne suis qu'airain qui sonne ou cymbale qui retentit...."

Pour en savoir plus, allez à la source, l'électricité coupe d'une minute à l'autre, malgré l'anniversaire de Dimitra.

1 commentaire:

Sébastien a dit…

Salut gaston,

avant ton retour, pense à prendre des photos détaillées de podilato, ton vélo pour que je puisse faire un diagnostic depuis ici ;-)
à bientôt

seb