vendredi 22 février 2008

Montecagnano

Je reviens de Vatolla, lieu où Vico a conçu ce qu'il appelle "La sciensa Nueva".

Vatolla est un tout petit village dans le Parc national du Cilento, inscrit par l'Unesco en 1997 au nombre des réserves de la biosphère. C'est en effet un très bel endroit, mais très escarpé. Vingt kilomètres de montée presque sans arrêt à partir de la mer. Heureusement, je n'ai eu qu'à les descendre ce matin. Hier, l'autre ami de Salerne, Peppe, m'avait monté en voiture avec le vélo sur le toit. Peppe et Paolo sont très bien équipés.

Les deux font partie de l'association écologique de Montecagnano. Avant hier, Peppe m'a fait visiter Il parco Eco-Archeologico di Pontecagnano où voisinent, avec les restes d'anciens Romains, de multiples générations jeunes, adultes et seniors. Les seniors entre autres jardinent. Ça pousse tout le temps. Mais ce matin, il avait gelé et quelques canalisations avaient sauté. C'est lui aussi qui m'a conduit au Vésuve.

Paolo est le président fondateur de l'associazone cycling salerno reliée à la Federazione Italiana Amici della Bicicletta, dont je suis membre maintenant, grâce à lui. Il m'a même fait la faveur d'avoir la carte numéro 1 de 2008. Et m'a donné un cours de stretching pour me mettre en forme. Il vient de finir un stage d'accompagnateur de cyclotourisme. On parle d'un projet à vélo Route du feu: Vésuve-Etna. Avis aux amateurs.

Donc, avec ces deux amis, je suis au coeur de l'écologie et du vélo. Merci au troisième de la bande, Ernesto, qui de Rome m'a mis en contact avec eux après m'avoir accompagné dans la première étape Rome-Terraccina.

Demain, on programme la traversée des Apennins pour Bari. Et j'entamerai le dernier bout de ma traversée italienne dimanche. Bout austère car celui-là est à l'écart des circuits touristiques et je peux avoir de la neige. Mais je vais prendre mon temps, car je n'embarque que vendredi soir.

2 commentaires:

Jacques SERIZEL a dit…

Bonjour Gaston,
Il y a du rêve italien... Notre "génie" à mettre en œuvre pour te retrouver dans les méandres des images... ce doit être ton passage dans les contrées de Vico qui nous emporte. L'important est de t'y retrouver...

A bientôt

Jacques

anais a dit…

Bonjour Gaston,
Tu ne cesseras de nous étonner!!! Ma soeur a fait une recherche google pour avoir le titre de l'un de tes ouvrages, et sur quoi tombe-t-elle? Sur ce blog!!
on ne savait pas que derrière cette tête bien pleine se dissimulait des jambes bien faîtes ;)
En tous cas on te soutient pour ce défi et ce voyage, on te suit pour découvrir ce beau pays et on te remercie mille fois de nous faire voyaer par l'écrit et l'imaginaire...

Anaïs Brenot