samedi 1 décembre 2007

L'Italie est plus dure que la France

Ce matin, Gaston a fait ses comptes.

“La situation est grave” constate-t-il.
On avait annoncé 2000 km.
Faux.
Le compteur en indique 1937.

On croyait la moyenne française de 17km/h.
Faux.
Elle est de 16.

En tout cas, l’Italie est plus dure que la France, car la moyenne italienne est de 15,7.

Si le calclul est juste, il est resté 500 heures sur son vélo.
Lequel est remisé à côté de celui de Nino, cycliste lui aussi, sur son balcon.

Au programme des journées suivantes: repas chez des amis qui veulent voir le fou à vélo (sans son vélo) et visite de Rome de jour et de nuit.

Une réponse pour Francis qui avait demandé s’il avait vu place Saint-Pierre un homme en blanc: “s’il m’a vu, je ne l’ai pas vu. Mais j’ai vu une femme en noir sur un vélo. Elle m’a photographié devant Saint-Pierre”.

Pour les photos Nice-Rome et les commentaires de Gaston lui-même, il faudra attendre la semaine prochaine.

Il paraît que la table de Nino est succulente (allusion au repas d’hier soir) et qu’elle passe de dix à quatre couverts d’un pliage très astucieux !

1 commentaire:

A-GRAF a dit…

Avec le vélo-formation irait-on plus loin qu'avec l'auto-formation ?